Paroles de Présidents

29 juin 2017

Lors de ce premier jour du Concours de Saut d’obstacles International de Vichy, à l’occasion de la remise des prix de la première épreuve, notre équipe a rencontré deux fi-gures importantes de la manifestation. Yves Chauvin est aujourd’hui à la présidence de la Société Hippique Française (SHF), à la suite de Marc Damians. Ce dernier assure mainte-nant la présidence du Jumping International de Vichy dont il connaît bien l’histoire.


RETOUR SUR LE PASSE
À l’origine une simple prairie, le stade du Sichon est aujourd’hui devenu mythique dans l’ensemble du monde équestre en France mais aussi dans le monde entier. Le Jumping International de Vichy est le plus vieux concours international avec sa première édition en 1896. Les plus grands cavaliers sont passés sur ce terrain dont Pierre Jonquères d’Oriola, le cavalier français le plus titré aux Jeux Olympiques de saut d’obstacles. Celui-ci, durant sa retraite, venait régulièrement assister au CSI*** dans la cité thermale.

RETOUR SUR LE FUTUR
Le Président de la SHF a profité de l’occasion pour nous apprendre qu’il s’agissait probablement du dernier Jumping sur herbe. En effet, il nous a confié que la rénovation du terrain était à l’ordre du jour et qu’une nouvelle piste en sable paysagée devrait accueillir la prochaine édition. Cela permet-trait « de recevoir des manifestations hippiques d’envergure quelques soient les conditions météoro-logiques » tout en conservant l’esprit de l’évènement.


UN JUMPING À VIVRE AU PRESENT

Pour Yves Chauvin, « Il y a à Vichy un parfum que l’on ne retrouve nulle part ailleurs. ». Sa tribune Eiffel et ses 250 boxes en dur confèrent à ce lieu un cachet unique. Avec plus de 300 chevaux de 17 nationalités différentes accueillis du 29 juin au 2 juillet, la qualité est au rendez-vous. Cette édi-tion s’annonce comme un très bon millésime.

 
 






Retour